mardi 16 novembre 2010

Samosas végétariens


Après Bharati, l'envie de cuisiner réellement indien me titillait fortement.
Non pas à l'indienne, mais indien. C'est différent.
J'ai hésité entre les cheese naans et les samosas... et j'ai choisi les samosas végétariens en fin de compte.

La farce n'est pas aussi bonne que celle faite par le restaurant indien du quartier, mais ça reste bon :-) (c'est juste que je suis perfectionniste :-p)
La pâte est faite maison car je ne sais pas où en acheter.
Pourquoi ne pas utiliser des feuilles de brick que l'on trouve aisément à présent ? Eh bien... pour moi, ce serait alors des briouates à l'indienne, et non des samosas indiens !
J'ai le souvenir des merveilleux samosas faits par des amis d'origine indienne... alors à mon tour à présent !

Ingrédients (pour 24 samosas) :
Pour la pâte :
- 225 g. de farine,
- 2 cuillerées à café de sel,
- 2 cuillerées à soupe d'huile de tournesol,
- 80 mL. d'eau chaude.
Pour la farce :
- 6 pommes de terre Charlotte de taille moyenne,
- 1 cube de bouillon de volaille,
- 1 oignon,
- 2 gousses d'ail,
- 2 cuillerées à soupe d'huile de tournesol,
- 2 cuillerées à café de curry,
- 1 grosse pincée de sel,
- des petits pois frais ou surgelés (surtout pas en bocal ou en conserve !) : environ 1/3 du volume des pommes de terre.

Faites bouillir suffisamment d'eau dans une casserole, puis plongez-y les pommes de terre avec leur peau (de l'eau à la hauteur des pommes de terre suffit).
Ajoutez le cube de bouillon de volaille.
A la reprise des premiers bouillons, diminuez le feu à un feu doux, puis laissez mijoter pendant 45 min.
C'est comme cela que je préfère les pommes de terre cuites à l'eau et pour faire une purée bien onctueuse et goûteuse ! (sauf que là, on ne va pas ajouter de beurre ou de crème)
Refroidies, elles sont encore merveilleuses le lendemain...

Pendant la cuisson des pommes de terre, attaquez-vous à la pâte.
Dans un saladier, mélangez la farine tamisée et le sel.
Faites un puits au centre.
Versez au centre l'huile de tournesol puis en fin filet l'eau chaude, tout en incorporant petit à petit le mélange farine-sel à l'aide d'une spatule.
Finissez de mélanger à la main jusqu'à obtenir une pâte homogène.
Pétrissez la pâte pour une durée d'une dizaine de minutes (ou moins si vous êtes plus rapide que moi) : elle doit devenir bien souple et ne plus coller aux doigts.
Faites-en ensuite une boule que vous laisserez reposer durant 30 minutes à température ambiante dans le saladier recouvert d'un film plastique.

Durant le repos de la pâte, hachez finement les gousses d'ail, et coupez l'oignon en dés de 5 mm.
Dans une poêle sur un feu moyen, ajoutez les deux cuillerées à soupe d'huile de tournesol, l'ail haché et l'oignon concassé.
Lorsque les dés d'oignon commencent légèrement à colorer, ajoutez les petits pois, puis remuez doucement pendant 2-3 minutes (ou plus si nécessaire pour faire cuire les petits pois). Coupez le feu et réservez.

Égouttez les pommes de terre et faites-les refroidir en les passant à l'eau froide.
Épluchez-les puis faites-en une purée grossière ou fine selon votre préférence.

Sur feu doux, réchauffez le mélange oignon-ail-petits pois, et ajoutez le curry et le sel.
Ajoutez la purée de pomme de terre et mélangez délicatement.
Retirez ensuite du feu.

La pâte a dû suffisamment reposer.
Découpez-la en 12 parts égales, puis faites-en des petites boules.


Prenez une boule de pâte et écrasez-la entre les paumes de vos mains afin d'obtenir un disque "parfait" (cela facilitera l'obtention d'un disque de pâte bien fin et bien rond).
Farinez légèrement le plan de travail, et à l'aide d'un rouleau à pâtisserie, étalez finement le disque de pâte sur un diamètre de 20 cm.
Pour moi, plus la pâte est fine (enfin, pas autant que pour les mini ravioles sinon elle va se déchirer avec le poids de la farce), plus elle deviendra croustillante après friture...
Coupez ensuite le disque fin en deux.

Repliez chaque demi-disque de manière à rabattre un tiers de la pâte.
Humectez avec de l'eau la surface rabattue à l'aide d'un pinceau ou du dos d'une cuillerée à café.
Rabattez l'autre partie libre sur cette partie humectée, et appuyez légèrement dessus.
Comme vous avez étalé vous-même la boule de pâte sur un plan de travail fariné, il y a donc un peu de farine sur le dos de chaque demi-disque, et le fait de l'humecter sert ainsi à coller les rabats entre eux.
Veillez à ce que la pointe ainsi fermée ne présente aucun trou, sinon l'huile entrera dans le samosa lors de la cuisson !

Ouvrez légèrement la poche ainsi obtenue, et ajoutez de la farce à l'aide d'une cuillère à café.
Pour bien refermer le samosa, humectez légèrement l'intérieur de la poche à la bordure de la farce, puis appuyez légèrement sur l'extérieur de la poche.
A 2-3 mm de la farce, appuyez fortement sur les bords pour finir des les souder.
Coupez le surplus de pâte si nécessaire avec un couteau.

Recommencez jusqu'à épuisement des boules de pâte et de la farce.

Dans une casserole à haut bord ou dans une friteuse, faites chauffer de l'huile de tournesol, puis faites frire les samosas.
Retirez-les dès qu'ils sont légèrement dorés.
Au fur et à mesure, déposez-les sur un lit de papiers essuie-tout afin de retirer le surplus d'huile, puis servez-les aussitôt (sinon l'humidité de la farce va ramollir l'enveloppe croustillante).

Bonne évasion !

lundi 15 novembre 2010

Mini ravioles au saumon frites


Ça y est, j'ai enfin osé faire des pâtes fraîches maison !
Munie du coffret Cookin'box - mon kit ravioles maison, j'ai suivi les instructions pas à pas afin de réaliser mes premières mini ravioles au saumon fumé.
Le résultat est plus que pas mal !
Néanmoins, je trouve la pâte pas assez tendre à mon goût car moins riche en oeufs sans doute (en même temps, je prends comme référence les ravioli Giovanni Rana...). Je modifierai la recette la prochaine fois, et si le résultat est concluant, je vous la communiquerai ;-)

Ingrédients pour 4 plaques de mini ravioles :
Pour la pâte :
- 250 g. de farine tamisée,
- 1 gros œuf (du type Matines Maxi d'Auge),
- 1 cuillerée à café de sel,
- 80 mL. d'eau froide.
Pour la farce au saumon fumé :
- 2 tranches de saumon fumé,
- 4 cuillerées à soupe de crème fraîche épaisse,
- 1 cuillerée à soupe d'aneth,
- sel, poivre.

Dans un bol, fouettez l'œuf avec l'eau froide de manière à obtenir un mélange homogène.

Dans un saladier, mélangez la farine avec le sel.
Creusez un puits au centre, puis versez lentement le mélange oeuf-eau dans le puits, tout en incorporant petit à petit la farine salée à l'aide d'une spatule.
Finissez de mélanger à la main en pétrissant la pâte pendant une bonne dizaine de minutes.
D'une consistance sans tenue, la pâte va devenir rapidement plus dure avant de devenir souple. Tout est dans le pétrissage !


Formez une grosse boule de pâte, et laissez-la reposer au "frais" pendant 30 minutes (exemple : dans un four éteint et bien refroidi).







Diviser la pâte en huit, et faites-en des petites boules.
Farinez le plan de travail. Pour chaque boule de pâte, étalez-la le plus finement possible à l'aide du rouleau à pâtisserie.

Pour arriver à la finesse que j'aime, et aussi à recouvrir entièrement la plaque de mini ravioles fournie dans le kit, il faut que la lumière traverse la fine feuille de pâte.

Le haut de la photo ne laisse pas passer la lumière à cause du rouleau à pâtisserie et de l'extrémité de la feuille de pâte rabattue sur l'envers.
Sur le côté gauche, on peut apercevoir des plis de superposition.
Sur le côté droit en bas, la pâte n'est pas suffisamment fine (la lumière ne passe pas), mais ce n'est pas gênant car cela dépasse la plaque à mini ravioles.
Et au centre de la feuille : è perfetto !

Préparez ensuite la farce en mixant les tranches de saumon fumé avec la crème fraîche et l'aneth.
Salez (peu) et poivrez.
Mélangez.

Disposez une première feuille sur la plaque à mini ravioles.
Appuyez légèrement au niveau de chaque empreinte (inutile d'essayer de coller la pâte aux parois de chaque empreinte !).
A l'aide de deux cuillères à café, disposez une toute petite noisette de farce dans chaque alvéole.
Recouvrez ensuite d'une deuxième feuille de pâte.
Passez le rouleau à pâtisserie plusieurs fois afin de bien marquer les ravioles.


Retirez le surplus de pâte sur les bords de la plaque.
Hop ! démoulez délicatement, et vous obtenez ainsi votre première plaque de mini ravioles !
N'est-ce pas mignon tout plein ? ;-)

Là, j'ai parsemé de paprika doux en poudre afin de les différencier d'une autre sorte de mini ravioles que j'avais faites, mais la coloration n'a pas tenu à la friture.
La prochaine fois, je l'incorporerai directement dans la pâte au moment du pétrissage !

Il ne vous reste plus qu'à recommencer avec le reste de pâte et de farce afin de confectionner les 3 autres plaques de mini ravioles. Allez, courage !

Ingrédients pour la salade (pour 1 pers.) :
- 1 quartier de tomate séchée confite,
- 3 cuillerées à café d'huile d'olive,
- 1,5 cuillerée à café de vinaigre de framboise,
- sel, poivre,
- une poignée de mesclun,
- quelques mini ravioles au saumon fumé (une dizaine suffit largement),
- huile de tournesol (pour la friture),
- 1 cuillerée à café d'estragon finement haché.

Coupez grossièrement le quartier de tomate séchée confite.
Réservez.

Préparez la vinaigrette en mélangeant l'huile d'olive et le vinaigre de framboise.
Salez et poivrez à votre convenance.
Réservez.

Dans une petite casserole, versez de l'huile de tournesol pour en avoir sur 1 cm d'épaisseur.
Faites chauffer la casserole sur un feu fort.

Quand l'huile a atteint une bonne température de friture, plongez quelques mini ravioles.
Retournez-les de temps à autres jusqu'à ce qu'elles soient dorées (il faut environ 3 minutes).
Sortez-les et disposez-les dans un plat recouvert de papier essuie-tout afin d'absorber le surplus d'huile.
Recommencez autant de fois que nécessaire afin d'obtenir le nombre de mini ravioles frites voulu.

Mélangez le mesclun avec la vinaigrette.

Dans une assiette, disposez le mesclun vinaigré, les morceaux de tomate séchée confite, les mini ravioles. Saupoudez d'un peu d'estragon haché.
Servez et dégustez aussitôt !

mercredi 10 novembre 2010

Montecao-oo-ooo-ooooo


Je ne connaissais pas les montecaos, gourmandises typiquement espagnoles.
C'est en regardant une émission d'un Dîner Presque Parfait, il y a quelques semaines, que j'ai découvert leur existence.
Après une compilation de diverses recettes dénichées sur le net, voici celle que j'ai utilisée :

Ingrédients (pour 8 montecaos) :
- 250 g. de farine,
- 125 g. de sucre vanillé,
- 1 pincée de levure chimique,
- 1 pincée de sel,
- 125 mL d'huile de tournesol,
- un peu de cannelle en poudre.

Préchauffez le four à 150°C.

Dans un saladier, mélangez la farine, le sucre vanillé, la levure et le sel.
Ajoutez l'huile de tournesol en filet, et mélangez grossièrement à l'aide d'une spatule.
Finissez de mélanger du bout des doigts afin d'obtenir une pâte homogène de la consistance d'un sablé (ne travaillez pas trop la pâte afin de ne pas la chauffer et la rendre élastique).

Partagez la pâte en huit, et faites des grosses boules.
Déposez-les sur une plaque allant au four.
Saupoudrez de cannelle en poudre à votre convenance.
Enfournez pour 15 min.

A la sortie du four, les montecaos ont légèrement gonflé et sont blancs. S'ils vous paraissent trop mous, ne vous en faites pas, ils vont durcir en refroidissant tout en restant "moelleux" à l'intérieur.

A déguster une fois refroidi avec du thé. Olé !

Ca sent les fêtes de fin d'année !!!

Pain d'épices

Dire que je n'aimais pas le pain d'épices à 4 ans...
A vrai dire, on m'avait fait découvrir uniquement la version du nounours Prosper...
Fait maison, maintenant, j'adore ça !
Et l'odeur de toutes ces épices mélangée à celle du miel... hmmm... oui, décidément, ça évoque en moi les fêtes de fin d'année !

Cette année, j'ai un peu d'avance, mais ça a été plus fort que moi :-p
10 minutes top chrono : le temps de mettre la main sur tous les ingrédients, de préparer la pâte, et hop, au four !

Assez de parlote, je vous livre ma recette de pain d'épices ;-)

Ingrédients :
- 250 g. de miel (de citronnier, oranger, châtaignier, sapin...),
- 10 cL. de lait demi-écrémé,
- 250 g. de farine tamisée,
- 50 g. de cassonade,
- 1 cuillerée à soupe de sucre vanillé,
- 1 sachet de levure chimique,
- 1 c.c. d'anis vert,
- 1 c.c. de cannelle en poudre,
- 1 c.c. de gingembre en poudre,
- 1 c.c. de noix de muscade en poudre,
- 1 c.c. de mélange de quatre épices.

Préchauffez le four à 160°C.

Dans une petite casserole sur feu doux, faites chauffer le lait avec le miel.
Remuez de temps à autre à l'aide d'une fourchette. Le mélange ne doit surtout pas bouillir !
Quand le mélange devient homogène, retirez du feu.
Si le miel est difficile à sortir de son bocal en verre, faites le chauffer rapidement au micro-onde ;-)

Dans un saladier, versez-y la farine, la cassonade, le sucre vanillé, la levure, les épices (anis vert, cannelle, gingembre, muscade, quatre épices).
Mélangez cette préparation sèche.
Creusez un petit puits au centre.

Dans ce creux, versez doucement le mélange lait-miel et incorporez petit à petit la préparation sèche en ramenant le contour vers le centre (pas de grumeaux ainsi !).

Lorsque le mélange est bien homogène, versez-le dans un moule à cake en silicone (ou un moule à cake métallique préalablement beurré et fariné).

Enfournez pendant 55 min., et humez ce doux parfum qui se disperse dans toute votre cuisine...
Laissez le pain d'épices ensuite refroidir avant de l'envelopper dans du papier aluminium.
Eh oui, patience... il sera meilleur le lendemain !

Avis aux amateurs de sucre : Il vous faudra sans doute doubler la quantité de cassonade... Pour mes dévoreurs de pains d'épices (famille, amis qui sont arrivés à temps), 50 g. suffisent avec le miel.

jeudi 4 novembre 2010

Coquelet rôti farci au boulgour


Quand on est atteint d'une envie de coquelet et d'une envie de boulgour... eh bien... au menu rien de plus simple : coquelet rôti + boulgour !
Et j'avais envie de farcir le coquelet de boulgour épicé avant l'enfourner... et essai transformé ! :-D
Le boulgour gagne ainsi en parfum grâce aux sucs libérés par le généreux coquelet. Hmmm...

Ingrédients (pour 2 pers.) :
- 1 coquelet,
- boulgour nature cuit pour 2 personnes,
- 1 carotte moyenne,
- 1 oignon rouge,
- 1 courgette moyenne,
- 1,5 cuillerée à soupe d'huile d'olive,
- 2-3 cuillerée à café de ras el hanout,
- 1-2 cuillerée à café de harissa,
- coriandre,
- beurre (quelques copeaux),
- 1 demi-cube de bouillon de volaille Maggi,
- sel, poivre,
- eau.

Après avoir lavé la carotte et la courgette, ôtez le cœur de la courgette (sinon cela va rendre plus d'eau), coupez-les en petits dés d'environ 5 mm. de côté.
Taillez l'oignon rouge en dés de même taille.

Préchauffez le four à 210°C.

Dans une poêle sur feu fort, mettez-y l'huile d'olive et les dés de carotte.
Remuez de temps à autre à l'aide d'une spatule.
Quand ils deviennent nacrés, ajoutez les dés de courgette et d'oignon rouge.
Baissez le feu (feu moyen).
Continuez à remuer jusqu'à ce que les dés d'oignon deviennent translucides, et que les dés de courgette aient perdu un peu de leur eau.
Lorsque le fond de la poêle commence à être sec, coupez le feu.
Ajoutez alors le boulgour, le ras el hanout, la harissa et une petite pincée de sel. Mélangez délicatement à l'aide d'une spatule.

Farcissez le coquelet de ce mélange à base de boulgour.
Ficelez-le ensuite, ou alors bouchez l'arrière avec une grosse boulette de papier aluminium.
Réservez le reste de boulgour dans la poêle.
Placez le coquelet dans un plat avec un fond d'eau (pas plus d'1 cm de hauteur).
Salez, poivrez, puis répartissez quelques copeaux de beurre sur la volaille.
Enfournez pour 45 min.
Pour plus de moelleux, arrosez-le toutes les 10 min.

5 min. avant la fin de la cuisson du coquelet, émiettez le demi-cube de bouillon de volaille sur le reste de boulgour. Ajoutez une cuillerée à soupe d'eau.
Réchauffez ainsi le boulgour sur feu moyen en remuant délicatement et régulièrement.

A la fin de la cuisson, dressez le tout dans un plat et dégustez avec de la salade.

Bon appétit ! ;-)

Le boulgour dans le coquelet est moins piquant que celui réchauffé dans la poêle ??
C'est normal... car celui ayant servi de farce s'est enrichi du gras du coquelet, et le gras atténue la sensation de piquant !

Crème de flocons d'avoine


En fait, ma recette de "crème" de flocons d'avoine n'est autre que celle du porridge version crémeuse...
Pour cela, il suffit d'ajouter un peu plus de lait :-p

Ingrédients (pour 1 petit bol) :
- 210 mL. de lait demi-écrémé (ou entier),
- 3 cuillerées à soupe bombées de flocons d'avoine,
- sucre à votre convenance.

Versez tous les ingrédients dans une petite casserole sur feu fort.
Remuez régulièrement à l'aide d'une spatule afin d'éviter que le lait et l'amidon de l'avoine n'accrochent le fond de votre casserole !
Aux premiers bouillons, baissez le feu et remuez vivement (sinon ça va coller...) pendant 2 min.
Versez la préparation dans un bol, et c'est prêt !
Simple, non ?

Pour varier, vous pouvez parfumer votre préparation avec de la vanille, du miel, un carré de chocolat noir (ou plus pour les gourmands ;-) ), etc.
Faites donc plaisir à vos papilles ! ;-)

Ratings and Recommendations by outbrain