samedi 27 août 2011

Première épouse du roi François Ier ?

Reine Claude ! Et vivent les confitures !

Je vous dis : "Première épouse du roi François Ier ?".
Et vous me répondez : "Reine Claude !"
Eh oui, la reine-claude doit son nom à Claude de France, fille du cousin de François d'Angoulême (futur François Ier), qui n'est autre que Louis XII.
Très friande de fruits, aurais-je aussi mon nom donné à l'un d'entre eux un jour ?? hihihi...

Pour faire de la confiture de reines-claude, il existe sans doute d'autres façons plus rapides de procéder, mais j'ai opté pour cette méthode qui est un mélange de ce que je voulais faire d'emblée - laisser les reines-claude dans du sucre pendant 24h - et du souvenir du plaisir que j'ai à manger un pot-au-feu cuit lentement et réchauffé.
J'ai également volontairement omis d'utiliser un thermomètre car initialement, il n'en existait pas à l'époque des premières confitures.
En tout cas, pour une première confiture maison, je la trouve excellente ! Pas trop sucrée et bien parfumée (la vanille est là comme exhausteur de goût car les reines-claude que j'ai achetées... bof bof en goût pour une bonne partie.)
Finalement, la vanille n'est pas entêtante contrairement à ce que je craignais, et on sent bien la saveur de s reines-claude ! :-)

Ingrédients (pour 2 pots de 350 mL) :
  • Environ 1kg de prunes reines-claude entières (pour obtenir 900 g. sans noyau),
  • 500 g. de sucre en poudre,
  • 1 gousse de vanille.

Lavez soigneusement les prunes à l'eau courante froide.
Séchez-les avec un torchon propre.
Pour chaque reine-claude, coupez-la en deux et retirez le noyau, et réservez dans un saladier en verre ou inox.

Recouvrez les prunes dénoyautées de la totalité du sucre en poudre.
Mélangez de manière à bien enrober chaque oreillon de sucre.
Recouvrez le saladier de film alimentaire.
Laissez macérer durant 24h dans un endroit frais et à l'abri de la lumière. Dans un four éteint et refroidi par exemple.

Dans une casserole suffisamment haute sur un feu moyen, versez le contenu du saladier (y compris le jus rendu par les reines-claude).
Après ébullition, continuez à laisser bouillir durant 4-5 min tout en remuant de temps à autre en raclant le fond de la casserole à l'aide d'une spatule en bois.
Retirez du feu et recouvrez à l'aide d'un couvercle ou d'une assiette suffisamment grande.
Laissez refroidir à température ambiante.
L'étape suivante peut être effectuée le lendemain ;-) Dans ce cas-là, couvrez la casserole et mettez-la au réfrigérateur.

Placez une petite assiette au congélateur.

Lavez les pots à confiture et les couvercles puis séchez-les soigneusement (torchon propre ou sur l'égouttoir).
Sur un feu plutôt moyen (6 sur 16 sur ma plaque de cuisson), laissez bouillir durant 14 min après le début de l'ébullition. Mélangez doucement de temps à autre avec une spatule en bois, tout en raclant le fond.

Sortez l'assiette du congélateur.
Vérifiez que la confiture est bien prise en laissant tomber une goutte sur l'assiette : si elle se gélifie immédiatement, c'est bon ; sinon il faut poursuivre la cuisson de quelques minutes et refaire le test jusqu'à obtenir le résultat voulu.

Augmentez ensuite le feu à moyen puis continuez la cuisson pour 1 à 2 min supplémentaires.
Si votre casserole n'est pas munie d'un bec verseur, plongez la louche qui servira à remplir vos pots de confiture dans la confiture bouillante afin de la stériliser.

Remplissez les pots de confiture à ras bord.
S'il y a de la confiture sur le pas de vis du pot, enlevez-la rapidement avec un torchon ou un essuie-tout humide avant de visser le couvercle, afin de faciliter l'ouverture du pot au moment de la consommation.
Refermez les pots en serrant suffisamment fort.
Retournez les pots fermés et laissez-les refroidir 24h à température ambiante, couvercles vers le bas.

La confiture peut être consommée dès le lendemain.

mardi 23 août 2011

Du rouge et du vert

Dans une verrine de tomate et courgette

Avec la chaleur de ces derniers jours, j'ai eu envie d'une entrée goûteuse et rafraîchissante.
Envie satisfaite avec cette recette toute simple :-) Elle prend tout de même un peu de temps car il faut tout couper en dés. On n'a pas rien sans rien !
Les quantités sont pour deux personnes s'il s'agit d'une entrée, ou pour quatre à six personnes si vous voulez les servir en amuse-bouche. Tout dépend de la taille du contenant et de la finalité !

Ingrédients (pour deux personnes) :
  • 1 courgette,
  • 2 tomates,
  • 1 cuillerée à soupe légèrement bombée de pignons de pin,
  • 1 cuillerée à soupe de vinaigre balsamique,
  • 3 cuillerées à soupe d'huile d'olive,
  • 1 cuillerée à soupe de basilic ciselé,
  • quelques copeaux de parmesan,
  • sel, poivre.

Dans une poêle sèche sur un feu moyen, faites dorer les pignons de pin.
Versez les pignons de pin de manière à n'avoir qu'une seule couche (il faut donc soit avoir une poêle assez grande soit procéder en plusieurs fois ; là, pour une cuillerée à soupe, cela devrait aller en une seule fois !).
Quand ils commencent à dorer d'un côté, remuez constamment à l'aide d'une spatule en bois jusqu'à obtenir un léger blond à peu près partout.
Retirez ensuite la poêle du feu, et continuez à remuer jusqu'à ce que vous n'entendiez plus un seul léger crépitement/sifflement.
Réservez les pignons de pin.

Lavez la courgette et les tomates.
Placez les tomates au réfrigérateur.

Découpez la courgette en dés d'environ 5 mm de côté.
Dans une poêle sur un feu moyen, versez une cuillerée à soupe d'huile d'olive et les dés de courgette.
Ajoutez une petite pincée de sel.
Mélangez à l'aide d'une spatule en bois de manière à bien enrober les dés d'huile d'olive.
Une fois qu'ils sont légèrement dorés d'un côté, retirez la poêle et remuez pendant une dizaine de secondes.
Réservez au frais.

Dans petit saladier, préparez la vinaigrette en y versant le vinaigre balsamique et l'huile d'olive.
Salez et poivrez à votre convenance.
Mélangez.
Versez dans le saladier les dés de courgette et le basilic.
Mélangez.
Recouvrez le saladier d'un film alimentaire, puis placez-le au réfrigérateur pendant 2h.

Au plus tôt 1h avant de servir, coupez les tomates en dés d'environ 1 cm de côté.
Ajoutez-les dans le saladier avec les courgettes.
Mélangez délicatement et remettez le saladier au réfrigérateur si vous ne servez pas de suite.

Juste avant de servir, ajoutez les pignons de pin grillés dans le saladier.
Mélangez délicatement.
Remplissez vos verrines.
Parsemez de quelques copeaux sur le dessus.

Servez aussitôt.

lundi 22 août 2011

Ca va de travers !

Travers de porc marinés grillés


Le soleil refait surface... et cela me donne sacrément envie de manger des grillades en ce moment !
En plein air... au resto... à la maison... Toutes les occasions sont bonnes !
Pour cette fois-ci, il s'agit de travers de porc marinés grillés au four (en chaleur tournante).
Délicieux avec une simple salade verte !
 
Ingrédients (pour 4 personnes) :
  • 1 kg de travers de porc,
  • 4 gros oignons jaunes,
  • 6 grosses gousses d'ail,
  • 2 cuillerées à soupe d'herbes de Provence,
  • 2 cuillerées à soupe de sauce soja,
  • 2 cuillerées à soupe de sauce HP The Original,
  • 2 cuillerées à soupe de sauce Maggi Arôme Saveur,
  • 6 cuillerées à soupe de ketchup,
  • 1 cuillerée à soupe de poivre concassé,
  • 1 petite conserve de double concentré de tomate de 70g.,
  • 150 mL de vin blanc sec.

Marinade :

Coupez grossièrement les oignons.
Dégermez les gousses d'ail.
 
Hormis les travers de porc, versez tous les ingrédients dans le bol d'un mixeur.
Mixez jusqu'à avoir un mélange le plus homogène possible.
 
Découpez les travers de porc en quatres lots.
Disposez-les dans un grand plat.
Recouvrez-les de la marinade.
Retournez plusieurs fois les travers de manière à ce qu'ils soient bien enrobés de la marinade.
Recouvrez le plat d'un film alimentaire ou de papier aluminium.
Placez le plat au réfrigérateur.
Laissez mariner si possible durant 24h, sachant qu'il est préférable de retourner les travers toutes les 6-8h.


Cuisson au four

Sortez les travers de porc marinés 30 min. avant de les faire cuire.
 
Préchauffez le four à 220°C.
 
Sur une plaque allant au four, placez une grande feuille de papier sulfurisé. Ce n'est pas obligatoire, mais cela permet de faciliter la vie ensuite pour la vaisselle.
Par dessus, disposez les travers de porc en une seule couche.
 
Laissez cuire au four durant 10 min. côté chair vers le haut.
Retournez ensuite les travers, badigeonnez-les d'un peu de marinade et laissez cuire durant 25 min.
Retournez-les puis badigeonnez-les à nouveau, et laissez cuire encore 25 min.
Servez-les aussitôt après la cuisson.

samedi 20 août 2011

Visitandines

Financiers aux amandes

Visitandines. Qu'est-ce ???
La recette des financiers aux amandes correspond à celle des visitandines, des petits gâteaux à l'origine de forme ovale préparés par les soeurs de l'ordre religieux des visitandines (cf. wikipedia).
Les Suisses ont revisité la forme en leur donnant l'aspect tels qu'on les connaît à présent.
A vous les lingots dorés faits maison !! ;-)

Ingrédients (pour 16 financiers) :
  • 175 g. de beurre doux (+ de quoi beurrer les moules à financiers s'ils ne sont pas anti-adhésifs),
  • 150 g. de blanc d'oeufs (soit environ 5 blancs de petits oeufs),
  • 200 g. de sucre en poudre,
  • 150 g. de poudre d'amandes,
  • 50 g. de farine,
  • 1 pincée de sel.

Préchauffez le four à 200 °C.

Dans une petite casserole sur feu doux, faites fondre le beurre.
Augmentez ensuite le feu à moyen puis laissez cuire le beurre jusqu'à ce qu'il prenne une couleur noisette.
Réservez.

Montez les blancs d'oeufs en neige très ferme à l'aide d'un fouet.

Dans un saladier, versez le sucre, la poudre d'amandes, la farine et le sel.
Mélangez bien.

Fouettez à nouveau rapidement les blancs d'oeufs en neige pendant quelques secondes, puis versez le tout dans le saladier.
Mélangez lentement avec une spatule en bois jusqu'à obtenir une pâte homogène (encore granuleuse).
Incorporez ensuite le beurre noisette petit à petit, et mélangez délicatement au fur et à mesure avec la spatule en bois. Si un dépôt s'est formé dans la casserole, laissez-le et récupérez uniquement la partie claire pour la pâte à financiers.
La pâte obtenue doit être lisse et assez épaisse.

Beurrez les moules à financiers s'ils ne sont pas anti-adhésifs.
Versez la pâte dans une poche à douille.
Coupez-le bout de la poche à douille puis répartissez la pâte dans les moules à financiers.
Je remplis les empreintes jusqu'au trois-quarts de la hauteur.
Si vous n'avez pas de poche à douille, vous pouvez remplir les moules à l'aide d'une cuillère. C'est tout aussi bien, mais plus long.

Enfournez durant 10-12 min jusqu'à ce que les bords commencent à colorer.

Démoulez une fois que les financiers ont refroidi.

lundi 8 août 2011

A défaut de fafa...

Des épinards pour du poulet à la tahitienne et écrasé de patate douce


... des épinards dans le plat !
Argh ! des épinards !?!?
Petits et moins petits, il y a toujours des récalcitrants à la dégustation d'épinard. Et pourtant...

Là où je ne pensais pas manger tahitien, c'était à Grasse, mais par le plus grand des hasards, c'est là où j'avais atterri un soir, il y a quelques années déjà.
J'avais pris un "Poulet fafa", et j'avais demandé à la fin du repas en quoi le poulet était "fafa".
Cela avait fait rire la patronne. "Fafa" est une plante à feuilles vertes que l'on trouve aisément à Tahiti.
En métropole, c'est assez difficile... du coup, là, c'étaient des épinards !!!
Moi, pas de problème, j'aime les épinards.
Mais une autre personne détestait les épinards... Son regard ahuri... La dame avait réussi à lui faire manger et apprécier des épinards !
J'en avais donc déduit que pour arriver à faire manger des épinards à des récalcitrants, rien de mieux que d'enrober les feuilles dans une sauce un peu grasse, juste après les avoir fait cuire à l'eau, pour éviter leur oxydation et donc un goût ferreux.
 
Ingrédients (pour 4 personnes) :
  • 1 gros oignon jaune,
  • 1 gousse d'ail,
  • 1 cuillerée à café de gingembre frais haché,
  • 1 cuillerée à soupe d'huile d'olive,
  • 4 cuisses de poulet,
  • 500 g. de feuilles d'épinard,
  • 2 cubes de bouillon de volaille,
  • 200 mL d'eau tiède,
  • 1/2 citron jaune,
  • 200 mL de lait de coco,
  • 2 grosses patates douces,
  • 20 g. de beurre demi-sel,
  • Sel, poivre.

Lavez les patates douces.
Dans une casserole suffisamment grande, disposez les patates douces et ajoutez de l'eau à hauteur.
Portez à ébullition sur feu vif.
Diminuez ensuite le feu à doux et laissez mijoter durant 45 min.

Découpez l'oignon en dés d'environ 1 cm de côté.
Réservez.

Hachez finement l'ail.
Réservez.

Dans une grande sauteuse à feu fort versez l'huile d'olive et ajoutez aussitôt l'oignon en dés et l'ail haché.
Salez légèrement, et remuez de temps à autre jusqu'à ce que les dés d'oignon deviennent translucides.
Réservez.

Disposez les cuisses de poulet dans la sauteuse et faites les dorer sur les deux faces.
Ajoutez ensuite les dés d'oignons et l'ail haché qui ont sué, et le gingembre haché.
Versez 250 mL d'eau tiède.
Diminuez le feu à moyen, puis couvrez et laissez mijoter pendant 30 min.

Au bout de ce laps de temps, découvrez et réservez les cuisses de poulet avec l'oignon, l'ail et le gingembre.
Augmentez le feu pour faire évaporer la quasi totalité du jus restant dans la sauteuse.

Pendant ce temps-là, rincez les feuilles d'épinard à l'eau claire et fraîche.
Dans une grande casserole, portez à ébullition 2L. d'eau avec les deux cubes de bouillon de volaille.
Ajoutez les feuilles d'épinard dans l'eau bouillante.
Faites les cuire durant 5 minutes.
Ensuite égouttez-les bien.

Lorsqu'il n'y a presque plus de liquide dans la sauteuse, diminuez le feu à moyen, puis ajoutez les épinards égouttés, le jus de demi-citron et le lait de coco.
Mélangez et laissez le lait de coco s'évaporer un peu pour obtenir une sauce légèrement épaisse qui enrobe bien les feuilles d'épinard.
Diminuez le feu à doux.
Salez et poivrez à votre convenance.
Ajoutez les cuisses de poulet et couvrez durant 5 min afin de les réchauffer.

Vérifiez la cuisson des patates douces à l'aide de la lame d'un couteau : la lame doit traverser aisément la partie la plus épaisse de chaque patate douce.
Epluchez-les et coupez-les grossièrement en gros dés.
Ajoutez le beurre demi-sel, puis à l'aide d'une fourchette, écrasez rapidement la chair avec le beurre.
Poivrez à votre convenance.
Mélangez.

Servez aussitôt le tout.
Tama'a maita'i !

Ratings and Recommendations by outbrain