mardi 31 janvier 2012

Ce n'est pas Phoebe de Friends qui m'a donné la recette...

Cookies aux flocons d'avoine et pépites de chocolat

Ce n'est pas Phoebe de la série Friends qui m'a donné la recette des cookies aux flocons d'avoine, mais Titenoon, ou plutôt je l'ai dénichée sur son blog Les Gourmandises de Titenoon. :-p
Bon, je vous l'accorde... une fois de plus, je n'ai pas suivi à la lettre les instructions. J'ai fait avec les moyens du bord... Mais cette recette de cookies aux flocons d'avoine m'intriguait depuis un certain temps déjà, et là, j'ai préféré "gâter" mes ex-collègues d'étage avec du fait maison (rapide en plus !) plutôt qu'avec des viennoiseries (même si j'adore ce que fait mon boulanger).

Déjà, après avoir mélangé le beurre pommade avec le sucre, je me suis aperçue que je n'avais plus d'oeuf...
Cela commençait bien ! Bon, j'avais quand même en stock des blancs d'oeufs déshydratés, donc j'ai pu en reconstituer un avec un peu d'eau. Et pour remplacer le jaune d'oeuf, j'ai utilisé du lait de coco (il y avait déjà plein de beurre, alors je n'ai pas voulu en rajouter un peu plus).
Quant à la levure, je l'ai délibérément remplacée par du bicarbonate de sodium, car de souvenir, c'est du baker soda qui est plutôt utilisé dans les recettes américaines, et je crois bien que le bicarbonate de sodium, c'est ce qui s'y rapproche le plus. Quelqu'un pourrait-il me le confirmer, svp ? :-p
Et le grammage des flocons d'avoine... il ne m'en restait plus que 200 g. au lieu de 250...
Disons qu'à 23h... il m'était assez difficile d'aller m'acheter une nouvelle boîte pour des cookies que je voulais amener au bureau le lendemain matin !

Heureusement que le résultat restait bien gourmand ! :-)
Tout est parti très, très vite !
Croustillants à l'extérieur, et encore légèrement moelleux à l'intérieur. Et un léger parfum de flocons d'avoine. Miam........ :-D

En tout cas, réaliser cette recette m'aura permis de participer au concours que Titenoon organise actuellement (participation jusqu'au 18 février 2012 !!! que vous ayiez un blog ou non !). C'est un tirage au sort, alors n'ayez crainte si vous n'êtes que photographe et/ou cuisinier grand amateur. ;-)

Ingrédients (pour environ 28 cookies) :
  • 175 g. de beurre demi-sel pommade (c'est-à-dire mou, et non fondu !),
  • 200 g. de sucre de canne,
  • 5 cL de lait de coco,
  • 1 blanc d'oeuf,
  • 1 cuillerée à café de bicarbonate de sodium,
  • 150 g. de farine,
  • 200 g. de flocons d'avoine,
  • 100 g. de chocolat noir en pépites (ou haché au couteau dents de scie).

Préchauffez le four à 160°C.
Si vous avez un four à chaleur tournante, désactivez la fonction "chaleur tournante".
Cela vous évitera d'avoir des cookies qui "penchent" d'un côté. (J'avais fait cette erreur pour des muffins et des anis bredele... et les champignons étaient complètement de travers ! hihihi...)

Dans un saladier, mélangez le beurre pommade avec le sucre de canne jusqu'à homogénéité.
Ajoutez le lait de coco, et mélangez à nouveau.
Ajoutez le blanc d'oeuf, mélangez.
Ajoutez ensuite le bicarbonate de sodium et la farine. Mélangez jusqu'à homogénéité.
Ajoutez les flocons d'avoine et le chocolat. Mélangez.

Sur une plaque de cuisson anti-adhésive (ou une plaque recouverte de papier sulfurisé), disposez en quinconce des boulettes de pâte à cookie d'environ 3 cm de diamètre, en les espaçant d'environ 5 cm.
Appuyez légèrement sur chaque boulette à l'aide de la paume d'une de vos mains.
Les boulettes vont s'étaler lors de la cuisson et prendre la forme de ces fameux cookies.

Enfournez pendant 20 minutes ou jusqu'à ce que les bords commencent à colorer.
Faites autant de fournées que nécessaire.

Laissez refroidir les cookies avant de les dévorer à pleines dents ! 

dimanche 29 janvier 2012

Dans ma cuisine... des kouignettes

Craquage chez un MOF : Chocolaterie Larnicol


Dans ma cuisine, ce matin, des kouignettes qui réchauffaient doucement au four.
Si, si, des kouignettes ! Ou des mini Kouign-Amann, si vous préférez.
Je n'avais jamais osé goûter aux Kouign-Amann car des personnes, me connaissant et en ayant déjà mangés, m'avaient dit que je n'aimerais certainement pas ça. Et cette semaine encore, on m'a dit qu'en mangeant une part de Kouign-Amann, on fait son repas pour la semaine.
Mais je suis de nature curieuse... et tant que je n'ai pas goûté par moi-même, je ne peux pas m'en faire une réelle opinion.
De passage à la Maison Georges Larnicol (Meilleur Ouvrier de France 1993) sur Paris, en plus des merveilleux chocolats, j'ai craqué sur les kouignettes et ai emportés 7 sortes (rien que ça !) :
  • Chocolat-amandes effilées,
  • Pommes,
  • Caramel beurre salé,
  • Rhum-raisins (mon préféré pour le moment),
  • Pistache,
  • Praliné,
  • Framboises.

Je n'ai pas encore goûté aux kouignettes à la pistache, aux framboises ni au praliné.
Oui, oui, sans surprise, j'ai saturé en gras et sucre, même en prenant qu'une petite part des autres kouignettes.
Mais c'est vraiment très, très bon ! Croustillants à souhait, et moins sucrés que dans mon imagination.
Mais natures, je suis moins sûre de pouvoir en manger autant.

Je n'ai pas non plus goûté à la version exotique (une nouveauté !) : noix de coco, passion, au pur beurre de baratte et gros sel.
Tout simplement parce qu'il n'y en avait pas... Snif...
En tout cas, me voilà avec plein d'idées en tête pour faire mes kouignettes maison non natures :-)
J'essaierais bien pour commencer : mangue-noix de coco-zeste de citron vert.

Et toi, Chocoaddict, à quoi garnirais-tu tes kouignettes ?

mercredi 25 janvier 2012

Gourmandise de plume

Gâteau à la mousse de mangue et chantilly de lait de coco (version ultra légère)


J'étais en panne d'inspiration pour un gâteau d'anniversaire car il me fallait minimiser l'apport en sucre ajouté ainsi qu'en gras pour un des invités.
C'est en découvrant le blog de Titenoon que la petite ampoule s'est enfin allumée grâce à sa recette de smoothie à la mangue et lait de coco : "Et si je faisais un gâteau à la mousse de mangue avec des blancs d'oeufs et non de la crème, et de la chantilly à base de lait de coco ?"

J'avais déjà fait une bûche de Noël à la mousse de mangue avec de la crème fouettée un hiver, mais jamais avec des blancs d'oeufs montés en neige.
Personnellement, je préfère la version gourmande avec la crème, mais tous les invités ont a-do-ré cette version avec blancs d'oeufs (ils doivent être trop sympas avec moi... et de toute façon, ils avaient tous oublié la version crémeuse. Hihihi...).

Pour le biscuit, c'est un biscuit de Savoie tout simplement.
J'ai divisé par trois les quantités de la recette que j'utilise habituellement pour mon biscuit de Savoie fourré à la crème pâtissière.
Et si vous voulez réaliser cette recette jusqu'au bout de mon imagination, remplacez le jus d'orange par du jus de fruits de la passion. Mais dans l'urgence, je me suis restreinte aux magasins à côté de chez moi, et pas de brique ou bouteille de ce jus ni en version fruits entiers :'(
Pas grave, c'était très bon quand même :-)

Ingrédients (pour 8 personnes) :
Pour le biscuit de Savoie :
  • 1 oeuf,
  • 30 g. de sucre en poudre,
  • 1 cuillerée à café de sucre vanillé,
  • 25 g. de Maïzena,
  • 1 cuillerée à café de levure chimique Alsa,
  • 1 noix de beurre + un peu de farine pour le moule,
  • 3 cuillerées à soupe de jus d'orange.
Pour la mousse :
  • 900 g. de chair de mangues mûres,
  • 1/2 gousse de vanille,
  • 1,5 cuillerée à café d'agar-agar,
  • 3 blancs d'oeufs.
Pour le glaçage :
  • 3 cuillerées à soupe légèrement bombées de purée de mangue (prélevée sur les mangues utilisées pour la mousse),
  • 5 cL de jus d'orange,
  • 1 feuille de gélatine.
Pour la chantilly de lait de coco :
  • 20 cL. de lait de coco,
  • 3 cuillerées à café rases de sucre en poudre.

J'irai dormir chez la dame de Haute-Savoie... :
***************************************
Préchauffez le four à 160°C.

Dans un saladier, battez le jaune d'oeuf avec les sucres jusqu'à ce que cela soit bien crémeux.
Incorporez ensuite petit à petit la Maïzena puis la levure.

Battez le blanc d'oeuf en neige très ferme, puis incorporez-le à la préparation en deux fois : versez un tiers de blanc en neige dans la préparation puis mélangez vigoureusement afin de la liquéfier ; ajoutez le reste et à l'aide d'une cuillère en bois, incorporez le blanc en neige délicatement en soulevant la masse en partant du centre et en faisant tourner doucement le saladier.

Beurrez et farinez un moule à fond amovible de 22 cm. de diamètre. Si vous n'avez pas de moule à fond amovible, tapissez l'intérieur de votre moule de film étirable qui résiste à la chaleur afin de faciliter le démoulage du gâteau final.
Versez-y la pâte.
Enfournez durant environ 12 min.

Après la cuisson, laissez refroidir le biscuit de Savoie à température ambiante.

Un siphon-phon-phon... :
********************
Versez le lait de coco dans le siphon.
Ajoutez le sucre en poudre.
Refermez le siphon hermétiquement. N'oubliez pas le joint dans le capuchon !
Secouez énergiquement le siphon.
Percutez une cartouche de gaz avec la tête du siphon vers le bas.
Secouez à nouveau.
Laissez refroidir dans la partie supérieure de votre réfrigérateur.

Pousse mousse... :
****************
Mixez finement la chair de mangue.
Réservez 3 cuillerées à soupe de purée de mangue dans un bol.
Versez le reste dans une casserole.

Ajoutez à la purée de mangue, la demi-gousse de vanille fendue en deux, et l'agar-agar.
Sur feu moyen, portez à frémissement. Mélangez de temps à autre.
Une fois le frémissement atteint, retirez la casserole du feu et laissez la vanille infuser jusqu'à tiédissement.

Une fois la mousse tiédie, montez les blancs d'oeufs en neige ferme.
Incorporez-les en trois fois à la mousse de mangue : versez un premier tiers de blancs en neige dans la préparation puis mélangez vigoureusement afin de la liquéfier ; ajoutez le deuxième tiers et à l'aide d'une cuillère en bois, incorporez les blancs en neige délicatement en soulevant la masse en partant du centre ; ajoutez enfin le dernier tiers et continuez à incorporer délicatement les blancs en neige à la préparation.

Vous êtes fous, c'est pas moi, je n'ai pas volé l'orange... :
***********************************************
A l'aide d'un pinceau de cuisine, répartissez le jus d'orange (3 cuillerées à soupe) sur le dessus du biscuit de Savoie.
Versez la mousse de mangue et aplanissez la surface à l'aide du dos d'une cuillère à soupe.
Laissez refroidir au réfrigérateur.

J'ai attrapé... un coup d'soleil... :
***************************
Faites tremper la feuille de gélatine dans un bol d'eau froide.

Sur feu doux, faites chauffer les 5 cL de jus d'orange dans une petite casserole.
Essorez la feuille de gélatine puis mettez-la dans la casserole.
Mélangez doucement jusqu'à la dissolution complète de la gélatine.

Versez ce jus dans le bol contenant les 3 cuillerées à soupe de purée de mangue.
Mélangez jusqu'à homogénéité.

Sortez le gâteau du réfrigérateur.
Versez le glaçage sur le dessus du gâteau.
Aidez-vous du dos d'une cuillère à soupe afin d'avoir une couche d'une épaisseur uniforme sur toute la surface.

Quand l'appétit va, tout vaaaaaaaaaaa... :
***********************************
Démoulez délicatement le gâteau.
Pour le siphon, utilisez l'embout tulipe pour décorer le gâteau avec la chantilly de lait de coco.
Servez aussitôt.

Bonne dégustation gourmande sans culpabiliser !

mardi 24 janvier 2012

Mortadelle viêtnamienne

Cha lua



J'ai découvert récemment la recette du "cha lua", dite aussi mortadelle viêtnamienne, sur le blog Le Canard Du Mékong. Moi qui ne sais pas trop préparer les mets asiatiques, je pense que là, j'ai de quoi assouvir ma curiosité et tester pas mal de recettes !
La recette du "cha lua" est inspirée de celle du blog Le Canard Du Mékong où vous pourrez visionner une vidéo de la recette également. ;-)

"C'est bien beau de donner la recette de la mortadelle viêtnamienne, mais quand on ne connaît pas, cela se mange comment et/ou avec quoi ????"

Vous pouvez déguster le "cha lua" tel quel découpé en gros bâtonnets à l'apéritif, en fines tranches dans un sandwich, en fins bâtonnets dans une soupe avec des nouilles japonaises (avec des udon, miam !).
Vous pouvez aussi le faire frire avant de le découper en bâtonnets ou rondelles. Le goût en est agréablement modifié :-)
Comme vous pouvez le constater, les possibilités sont multiples pour le déguster ! ;-)

En attendant une nouvelle recette très prochainement, bonne année du dragon d'eau !!! :-)

Ajout du 23/11/2012 :
Voici quelques conseils après mes dernières précipitations :

1. Surtout, attendez que le "cha lua" soit bien refroidi avant de le couper, autrement toute l'humidité s'évaporera des tranches que vous aurez coupées, et cela vous donnera l'impression de manger du "cha lua" rassis.

2. Pour obtenir des belles tranches bien lisses, hachez très très finement votre viande. J'ai voulu économiser du temps (et par goût du test), j'ai haché moins finement la dernière fois, ce qui a pour résultat des tranches moins lisses. Normal, la texture est plus granuleuse.

3. Si vous n'avez pas/plus de nuoc mam, vous pouvez utiliser d'autres sauces salées comme la sauce soja ou la sauce Maggi. Mais ce ne sera plus un "cha lua". Une autre sorte de mortadelle, c'est différent mais autrement bon ;-)

4. Je trouve que le "cha lua" est meilleur si on le découpe 48h après sa cuisson. Il se conserve ensuite 1 semaine emballé au réfrigérateur.


Ingrédients :
  • 400 g. de viande de porc maigre (du rôti de porc par exemple),
  • 4 g. de levure chimique,
  • 2 cuillerées à soupe de sauce nuoc mam (la version "pure" et non diluée que l'on connaît vendue avec des nems par exemple),
  • 1 cuillerée à café de fécule de pomme de terre,
  • 1 cuillerée à café de sucre en poudre,
  • 1/2 cuillerée à café de poivre blanc moulu.

Coupez la viande de porc en tranches d'épaisseur de maximum 1 cm. Si votre robot mixeur accepte une épaisseur plus importante, n'hésitez pas à couper des tranches plus épaisses !

Dans le bol du mixeur, mettez la viande, la levure, la sauce nuoc mam (rappel : non diluée !!!), la fécule de pomme de terre, le sucre en poudre et le poivre.
Mixez jusqu'à obtenir une pâte bien fine et homogène.

Découpez une grande feuille de film alimentaire.
Disposez-y une moitié de la préparation de porc en lui donnant une forme de rondin.
Enroulez le film autour du rondin pour former un bonbon le plus compact possible et d'environ 10 cm de diamètre.
Lorsque le bord du film de votre côté touche le plan de travail après avoir fait le tour du rondin de porc, faites rouler légèrement le rondin sur lui-même pour le compacter petit à petit. C'est la même méthode que celle pour faire des maki pour ceux qui connaissent ;-)
Refermez les extrémités.

Découpez 2 grandes feuilles de papier aluminium.
Retirez délicatement un rondin de son film alimentaire, et déposez-le dans une première feuille de papier aluminium.
Formez un bonbon le plus compacte possible.
Enroulez-le dans une deuxième feuille pour éviter que la viande soit au contact direct de l'eau pendant la cuisson.
Ficelez fermement comme s'il s'agissait d'un rôti (sans piquer la viande ni le papier aluminium !).
Si vous n'avez rien pour ficeler, ce n'est pas bien grave.
La première fois, je l'ai fait ; la deuxième fois, j'ai oublié. La différence ? Des bulles d'air un peu plus grosses quand on oublie la ficelle, c'est tout ;-)

Dans un récipient suffisamment profond, faites bouillir de l'eau sur feu moyen.
A ébullition, disposez le rondin dans le récipient.
A la reprise de l'ébullition, comptez 45 minutes de cuisson.
S'il n'y a pas assez d'eau pour recouvrir entièrement le "cha lua", n'hésitez pas à prolonger la cuisson de 15-20 minutes, et pensez à le retourner à mi-cuisson.

Après la cuisson, laissez-les suffisamment refroidir avant de les mettre au réfrigérateur (je trouve que c'est meilleur froid à l'apéritif).

vendredi 20 janvier 2012

Un p'tit clic = 2 kg de légumes aux Restos du Coeur

Et tout ça, en moins de 10 secondes !


Je reviens rapidement laisser un message non pas pour partager avec vous une recette de mon imagination, mais une recette du coeur :
  1. Allez sur le site www.planetevegetal.com
  2. Cliquez sur l'image à droite mentionnant l'opération en faveur des Restos du Coeur.
  3. Répondez à l'unique question posée (un petit calcul mental de rien du tout à faire).
  4. Validez votre participation.
  5. Et hop ! 2 kg de légumes offerts aux Restos du Coeur grâce à vous !

Voilà, vous venez de commencer l'année 2012 par une bonne action, et tout ça en moins de 10 secondes. ;-)

Bonne année !!! Bonne santé !!! Et que tous vos voeux soient exaucés !!!
Et à très bientôt pour vous livrer mes dernières créations ! (en cours de peaufinage mental... :-p)

Ratings and Recommendations by outbrain