mardi 24 janvier 2012

Mortadelle viêtnamienne

Cha lua



J'ai découvert récemment la recette du "cha lua", dite aussi mortadelle viêtnamienne, sur le blog Le Canard Du Mékong. Moi qui ne sais pas trop préparer les mets asiatiques, je pense que là, j'ai de quoi assouvir ma curiosité et tester pas mal de recettes !
La recette du "cha lua" est inspirée de celle du blog Le Canard Du Mékong où vous pourrez visionner une vidéo de la recette également. ;-)

"C'est bien beau de donner la recette de la mortadelle viêtnamienne, mais quand on ne connaît pas, cela se mange comment et/ou avec quoi ????"

Vous pouvez déguster le "cha lua" tel quel découpé en gros bâtonnets à l'apéritif, en fines tranches dans un sandwich, en fins bâtonnets dans une soupe avec des nouilles japonaises (avec des udon, miam !).
Vous pouvez aussi le faire frire avant de le découper en bâtonnets ou rondelles. Le goût en est agréablement modifié :-)
Comme vous pouvez le constater, les possibilités sont multiples pour le déguster ! ;-)

En attendant une nouvelle recette très prochainement, bonne année du dragon d'eau !!! :-)

Ajout du 23/11/2012 :
Voici quelques conseils après mes dernières précipitations :

1. Surtout, attendez que le "cha lua" soit bien refroidi avant de le couper, autrement toute l'humidité s'évaporera des tranches que vous aurez coupées, et cela vous donnera l'impression de manger du "cha lua" rassis.

2. Pour obtenir des belles tranches bien lisses, hachez très très finement votre viande. J'ai voulu économiser du temps (et par goût du test), j'ai haché moins finement la dernière fois, ce qui a pour résultat des tranches moins lisses. Normal, la texture est plus granuleuse.

3. Si vous n'avez pas/plus de nuoc mam, vous pouvez utiliser d'autres sauces salées comme la sauce soja ou la sauce Maggi. Mais ce ne sera plus un "cha lua". Une autre sorte de mortadelle, c'est différent mais autrement bon ;-)

4. Je trouve que le "cha lua" est meilleur si on le découpe 48h après sa cuisson. Il se conserve ensuite 1 semaine emballé au réfrigérateur.


Ingrédients :
  • 400 g. de viande de porc maigre (du rôti de porc par exemple),
  • 4 g. de levure chimique,
  • 2 cuillerées à soupe de sauce nuoc mam (la version "pure" et non diluée que l'on connaît vendue avec des nems par exemple),
  • 1 cuillerée à café de fécule de pomme de terre,
  • 1 cuillerée à café de sucre en poudre,
  • 1/2 cuillerée à café de poivre blanc moulu.

Coupez la viande de porc en tranches d'épaisseur de maximum 1 cm. Si votre robot mixeur accepte une épaisseur plus importante, n'hésitez pas à couper des tranches plus épaisses !

Dans le bol du mixeur, mettez la viande, la levure, la sauce nuoc mam (rappel : non diluée !!!), la fécule de pomme de terre, le sucre en poudre et le poivre.
Mixez jusqu'à obtenir une pâte bien fine et homogène.

Découpez une grande feuille de film alimentaire.
Disposez-y une moitié de la préparation de porc en lui donnant une forme de rondin.
Enroulez le film autour du rondin pour former un bonbon le plus compact possible et d'environ 10 cm de diamètre.
Lorsque le bord du film de votre côté touche le plan de travail après avoir fait le tour du rondin de porc, faites rouler légèrement le rondin sur lui-même pour le compacter petit à petit. C'est la même méthode que celle pour faire des maki pour ceux qui connaissent ;-)
Refermez les extrémités.

Découpez 2 grandes feuilles de papier aluminium.
Retirez délicatement un rondin de son film alimentaire, et déposez-le dans une première feuille de papier aluminium.
Formez un bonbon le plus compacte possible.
Enroulez-le dans une deuxième feuille pour éviter que la viande soit au contact direct de l'eau pendant la cuisson.
Ficelez fermement comme s'il s'agissait d'un rôti (sans piquer la viande ni le papier aluminium !).
Si vous n'avez rien pour ficeler, ce n'est pas bien grave.
La première fois, je l'ai fait ; la deuxième fois, j'ai oublié. La différence ? Des bulles d'air un peu plus grosses quand on oublie la ficelle, c'est tout ;-)

Dans un récipient suffisamment profond, faites bouillir de l'eau sur feu moyen.
A ébullition, disposez le rondin dans le récipient.
A la reprise de l'ébullition, comptez 45 minutes de cuisson.
S'il n'y a pas assez d'eau pour recouvrir entièrement le "cha lua", n'hésitez pas à prolonger la cuisson de 15-20 minutes, et pensez à le retourner à mi-cuisson.

Après la cuisson, laissez-les suffisamment refroidir avant de les mettre au réfrigérateur (je trouve que c'est meilleur froid à l'apéritif).

Aucun commentaire:

Ratings and Recommendations by outbrain