lundi 30 mai 2011

Pomme de reinette et pomme d'api

Compote de pommes

Quand je fais une compote de pommes, habituellement je me contente d'écraser les morceaux avec les dents d'une fourchette ou un presse-purée selon la quantité.
Mais là, j'ai eu envie d'en faire une version pour presque bébé.
"Presque ?" Oui, car j'ai rajouté de la cannelle en poudre pour parfumer.
"Bébé ?" Oui, parce j'ai utilisé une passoire très fine pour ne récupérer que la chair. Effet tout doux en bouche garantie !
En plus de cette douceur, j'ai découvert que, sans les fibres retenues par la passoire, la compote de pommes ne s'assombrit pas pour virer vers une couleur marron, mais reste d'un doux blond doré ! Et tout ça, sans une goutte de jus de citron !
Magique ? Non, non, pas du tout ;-)

Une fois n'est pas coutume, j'ai utilisé des pommes bio. Il faut donc en compter 2 à 3 par personne car elles sont toutes petites.
La recette n'est cependant pas bio... car je les fais ensuite cuire au micro-onde avec un film alimentaire par dessus. J'évite la casserole pour la compote de pommes... car ce mode de cuisson est maudit. Systématiquement, lorsque je faisais une compote de pommes à la casserole, je recevais un coup de fil, et ça s'éternisait toujours.
Même en surveillant du mieux que je pouvais, mes pommes finissaient par caraméliser. Ce n'est pas mauvais, mais ce n'est pas très pratique à écraser à la fourchette.
Alors quand une maman m'a donné cette astuce (j'étais encore une ado), je l'ai essayée puis j'ai fini par l'adopter pour de bon !

Ingrédients (par personne) :
  • 2 à 3 pommes bio,
  • 1 petite pincée de cannelle en poudre.

Lavez les pommes puis pelez-les.
Coupez-la chair en cubes d'environ 1.5 à 2 cm de côté.

Disposez-les dés de pommes dans un plat transparent allant au micro-onde, puis couvrez bien avec du film alimentaire.
Afin d'éviter d'avoir plein de jus de pomme dans votre micro-onde, disposez le plat sur une grande assiette, puis placez le tout au micro-onde.
Faites cuire les dés de pommes par tranche de 5 min à puissance maximale jusqu'à ce qu'ils soient d'un jaune uniforme. Surtout, ne soulevez jamais le film alimentaire pour vérifier la cuisson, autrement toute la vapeur d'eau va s'échapper, et si vous devez poursuivre la cuisson, votre compote sera toute sèche !

Une fois la cuisson terminée, laissez reposer 5 min.
Retirez le film alimentaire délicatement afin de ne pas recevoir de vapeur en plein visage.

A l'aide du dos d'une cuillère à soupe, écrasez la chair des pommes cuites pour la faire passer au travers d'un tamis très fin.

Ajoutez ensuite quelques petites pincées de cannelle en poudre, puis mélangez.

A déguster tiède ou froid ;-)

samedi 28 mai 2011

Pasta !

Pâtes fraîches italiennes

Cela fait un bon petit bout de temps que je n'ai pas posté une recette !
Tout simplement parce que j'ai très, très peu cuisiné depuis... :-p
Mais me revoilà aux fourneaux !

Après plusieurs essais, j'ai fini par trouver celle qui me satisfait le plus pour le moment.
Mais quoi donc ?? Je suis sûre que vous avez trouvé la recette du jour ! (en lisant le titre de ce post et en regardant la photo, trop dur... hihihi)
Il s'agit d'une recette de pâtes fraîches italiennes !!!
La recette toute simple de base avec 300 g. de farine, 3 oeufs et une pincée de sel me convenait, mais il manquait quelque chose... J'ai rajouté un jaune d'oeuf la fois suivante, et... tadaaaaaaaaaaaaa !
Notez que pour toutes pâtes fraîches, la cuisson est ultra rapide : 1 à 2 minutes dans une eau bouillante salée (chronométrez à partir de la reprise de l'ébullition après avoir plongé les pâtes).
Allez sans plus tarder, je vous livre la liste des ingrédients plus en détails (car après tout, cela dépend aussi de la taille des oeufs).

Ingrédients (pour 6 personnes) :

  • 300 g. de farine de blé ordinaire,
  • 3 oeufs + 1 jaune Maxi d'Auges de Matines,
  • 1 pincée de sel.

Simple, non ?

Pour la confection de la boule de pâte, la méthode reste la même que celle utilisée pour faire les mini ravioles au saumon.
Cliquez ici pour y accéder.

D'ailleurs, une fois la boule de pâte faite, un conseil pour économiser de l'énergie et surtout du temps (utile quand vous avez des invités à recevoir) : utilisez une machine à pâtes !!
C'est un peu cher avec tous les ustensiles pour vous faciliter la vie (découpe en spaghetti, en tagliatelle, confection des ravioli...) mais c'est drôlement bien pratique ! A vous faire offrir ;-)

dimanche 8 mai 2011

Et ça mijote !

Ragoût de veau "corse" aux olives vertes

J'adore les plats mijotés car outre le côté pratique de la préparation en avance qui permet de mieux profiter des invités, une bonne odeur plane dans une grande partie de la maison pendant la cuisson. Hmmmm...
Le ragoût de veau, c'est la deuxième fois seulement que j'en fais.
La première fois, j'avais suivi une recette dite corse à la lettre ("Tianu de veau aux olives et aux champignons") mais le résultat était vraiment fade. Déjà, pas de veau corse (donc le ragoût n'était plus du tout corse). Quant à l'assaisonnement, j'ai revu les quantités d'oignon et d'ail à la hausse et j'ai rajouté un cube de bouillon de boeuf.
Du coup, c'est bien meilleur !! :-)

Quant à la cuisson, afin d'obtenir une viande bien fondante, je la fais toujours en deux temps sur feu doux : une pré-cuisson durant 2h, puis réchauffage et suite de la cuisson du plat durant 1h30 à 2h avant de servir.
J'ai testé et c'est bien plus efficace qu'une cuisson en une seule fois durant même 5h !

Ingrédients (pour environ 6 personnes) :
  • 500 g. de collier de veau,
  • 500 g. d'épaule de veau désossée,
  • 2 oignons,
  • 4 grosses gousses d'ail,
  • 200 g. de champignons de Paris,
  • 1 petite boîte de 70 g. de double concentré de tomate,
  • 250 mL de vin blanc sec,
  • 1 cube de bouillon de boeuf,
  • 1 bouquet garni,
  • 200 g. d'olives vertes entières,
  • 1 L d'eau bouillante,
  • huile d'olive,
  • sel, poivre,

Émincez les oignons en lamelles d'environ 5 mm d'épaisseur.
Épluchez les gousses d'ail, retirez le germe situé au centre et écrasez-les à l'aide du plat d'une large lame de couteau ou d'un écrase-ail.
Réservez les oignons émincés et les gousses d'ail écrasées dans un bol.

Découpez la viande en gros dés d'environ 5 cm de côté.
Faites chauffer de l'huile d'olive dans une cocotte en fonte sur un feu fort.
Quand l'huile est assez chaude, mettez des morceaux de veau sur une seule couche et faites-les colorer sur les différentes faces. Recommencez  cette étape plusieurs fois jusqu'à épuisement des dés de veau.
Il est important de n'avoir qu'une seule couche de dés de veau et que ceux-ci ne soient pas serrés entre eux pour les colorer facilement. Si vous mettez toute la viande d'un seul coup, bon courage pour les faire caraméliser !
Réservez les morceaux dorés dans un plat.

Une fois tous les morceaux de veau colorés et réservés dans un plat, faites suer les oignons émincés et l'ail écrasé avec un peu de sel dans la cocotte sur un feu doux.

Tout en surveillant de temps à autre le contenu de la cocotte, lavez soigneusement les champignons de Paris puis coupez-les en tranches d'environ 5 mm d'épaisseur.
Faites suer les tranches de champignons avec les oignons et l'ail dans la cocotte.
Si les oignons et l'ail commencent à trop coller le fond de la cocotte, vous pouvez ajouter 1 à 2 cuillerées à soupe d'eau pour déglacer et baisser le feu si nécessaire en attendant d'ajouter les champignons.

Ensuite ajoutez le double concentré de tomate, le vin blanc et le cube de bouillon de boeuf.
Mélangez.

Ajoutez le bouquet garni, les morceaux de veau colorés puis les olives vertes.
Couvrez avec de l'eau bouillante.
Salez et poivrez à votre convenance. Attention, le jus va réduire un peu à la cuisson alors ne salez pas trop !
Mélangez.
Couvrez et laissez mijoter pendant 2h sur feu doux.
Ensuite laissez refroidir à température ambiante.
Avant de servir, réchauffez durant 1h30 à 2h.

Un superbe plat à déguster avec des tagliatelles maison par exemple ;-)

samedi 7 mai 2011

Coin-coin du verger

Brochettes de canard à la pêche

J'ai eu envie de manger du canard mais sous quelle forme exactement ? Aucune idée.
J'ai fini par demander au volailler un magret de canard mais il n'en avait pas. Alors il m'a proposé du filet de canard à la place.
"La cuisson se fait comme pour un magret et la chair du filet est plus tendre !"
Alors je me suis dit "Pourquoi pas ?".
Ce qu'il a omis de dire, c'est que le filet de canard a bien moins de goût que le magret.
Et la texture légèrement poudreuse me déplaît (ou alors il faut le préparer et le faire cuire autrement peut-être).
Aussi la prochaine fois que je ferai ces brochettes, ce sera avec du magret, pour sûr !!!
Bah oui autrement, en terme de saveurs, c'était plutôt plus que pas mal :-)
Par ailleurs, c'est simple, rapide à faire et peu gras ;-)

Ingrédients (pour 2 personnes) ;
  • 1 filet ou magret de canard de 400g. environ,
  • 2 oreillons de pêche en conserve + 3 cuillerées à soupe du sirop de la conserve de pêches,
  • 1 cuillerée à soupe de feuilles d'estragon ciselées,
  • sel, poivre.

Quadrillez la peau du filet (ou magret) à l'aide d'un couteau bien aiguisé.
Dans une poêle sans matière grasse sur un feu assez vif, faites colorer la peau.
Ceci a pour but de faire fondre la graisse et donc de manger un peu moins gras.
Une fois la peau colorée, coupez la viande en 8 gros dés sur une planche.

Coupez chaque oreillon de pêche en quatre.

Dans un petit saladier, mettez-y les dés de canard, le sirop de la conserve de pêches et l'estragon.
Salez et poivrez à votre convenance.
Mélangez.
Ajoutez les morceaux de pêche.
Mélangez à nouveau délicatement.
Laissez reposer 10 min à température ambiante.

Préchauffez le four à 140°C.

Montez les brochettes en alternant les morceaux de pêche et de canard.
Pour les dés de canard, pensez à piquer dans la peau pour ne pas l'avoir sur le côté de la brochette, ce qui est moins esthétique.
Par ailleurs, comme cela fait des brochettes assez lourdes, vos pics peuvent plier sous le poids de la viande s'ils sont en bois. Aussi si vous préférez, vous pouvez faire quatre brochettes au lieu de deux, auquel cas vous aurez deux morceaux de canard et deux de pêche au lieu de quatre de chaque sur chaque brochette.


Placez les brochettes sur une plaque de cuisson, et enfournez durant environ 12 minutes pour une cuisson rosée.

A la fin de la cuisson, éteignez le four, entrouvrez la porte du four et laissez les brochettes reposer une dizaine de minutes afin que le sang se répartisse bien dans toute la chair (et non pas qu'il reste concentré au centre de chaque dé).

A déguster aussitôt à la sortie du four ;-)

Ratings and Recommendations by outbrain