vendredi 27 avril 2012

Rapide, simple et bon, que demander de mieux ?

Fonds d'artichauts farcis au boeuf et à la canneberge


Vendredi soir... Nulle envie de m'éterniser en cuisine après une bonne semaine de travail.
Pas envie de sortir faire les courses pour remplir le frigo. Pas envie de sortir au restaurant. Pas envie de commander. La loque.
Pourtant, ce n'est pas la semaine des plus exténuantes que j'ai connue.
La météo ? Peut-être. Sans doute même.
Allez, un coup de pied au derrière (psychologiquement), puis deux, puis trois... je me lève enfin.
Ce qui m'a décidée à le faire en fin de compte, c'est qu'il en sort toujours quelque chose de bon avec mes fonds de placard, paraît-il.

Finalement, une nouvelle création naît grâce aux fonds de placard... de réfrigérateur... et de congélateur !
Rapide, simple, miam (hmmmmm...) et peu de vaisselle à faire après. Parfait !

Ingrédients (pour 2 personnes) :
  • 6 petits fonds d’artichauts surgelés Picard,
  • 1 cuillerée à soupe rase de canneberges séchées,
  • 6 feuilles de romarin (2-3 cm de longueur)
  • 200 g. de viande de boeuf haché,
  • 1 oeuf,
  • 1 cuillerée à soupe rase de farine,
  • 1,5 cuillerée à soupe de lait,
  • sel, poivre.

Préchauffez le four à 210°C.

Disposez les fonds d'artichauts encore surgelés dans un plat allant au micro-onde.
Versez un demi-verre d'eau.
Faites cuire pendant 7 minutes à pleine puissance.

Hachez finement les baies de canneberge séchée et le romarin.
Versez le tout dans un petit bol.
Ajoutez le boeuf haché, l'oeuf (sans la coquille !), la farine et le lait.
Salez et poivrez à votre convenance.
Mélangez à la main.

Répartissez la farce dans les fonds d'artichauts.

Disposez les fonds d'artichauts farcis dans un plat allant au four.
Commencez à faire cuire durant 15 minutes dans le four à mi-hauteur.
Remontez ensuite la grille avec le plat dans le four autant que possible.
Laissez colorer durant 5 minutes.

C'est prêt ! Bonne dégustation !

lundi 16 avril 2012

Yummy ! Magazine N°8 est en ligne !

Et la recette des fameux macarons Ispahan de Pierre Hermé est dedans !!!!

Ca y est, Yummy ! Magazine N° 8 est en ligne !! Vous savez, le magazine culinaire en ligne entièrement gratuit dont je vous ai déjà parlé en février dernier concernant le numéro 7.

Avec sa présentation délicieusement printanière, retrouvez la recette du mythique macaron Ispahan de Pierre Hermé (!!!), ainsi qu'une alléchante recette de flatbread aux asperges vertes, miel et chèvre proposées par Talons Hauts & Cacao... et bien d'autres surprises encore comme des recettes extraites de livres publiés récemment (Cheese cake, brownies, cookies & Co et Cupcakes cake pops, whoopies & Co de Dorian Nieto et Birgit Dahl, Cookies, muffins & co de Pascale Weeks, et Un déjeuner de soleil en Italie d'Edda Onorato).  Pour information, 3 auteurs sur 4 de ces livres sont des membres de la Yummy Team ! ;-)

Téléchargez-le ici ou lisez-le en ligne ici, et évadez-vous culinairement le temps d'une lecture et/ou d'une dégustation.

jeudi 12 avril 2012

Le p'tit gaulois fromager médicinal

Mini tartelettes salées au roquefort et à la fraise gariguette


Il y a quelques semaines, j'avais vu un concours culinaire sur le site 750g en partenariat avec Roquefort Papillon, et j'avais bien envie d'y participer tout simplement parce que j'aime le roquefort.

Dire que pendant mes tendres années, je détestais ce fromage petite à cause de son goût fort et de son aspect persillé... de moisissure !
Je l'ai redécouvert un peu plus tard grâce à Société Crème qui allie le caractère du Roquefort Société à la douceur et l'onctuosité d'un fromage fondu tel que la fameuse Vache-Qui-Rit. Petit à petit, je me suis donc habituée à son odeur, son goût... pour finir par apprécier le vrai roquefort !
Un peu plus tard encore, j'ai découvert le Roquefort Papillon. Il existe différentes gammes de Roquefort Papillon, et je préfère largement la version disponible chez le fromager que celle que l'on trouve en grandes surfaces ! Sinon entre versions disponibles au supermarché, je préfère le goût du Roquefort Société. C'est comme ça, ne me demandez pas pourquoi...

L'association roquefort-poire étant devenue un classique chez moi, je n'ai pas voulu proposer de recette avec ce fruit. J'ai attendu d'avoir une inspiration nouvelle pendant longtemps, longtemps... et tant que je ne l'avais pas, je ne voulais pas participer au concours.
Et hop ! les publicités placardées sur les murs pour les Freizh. Et hop ! une folle envie de manger des fraises. Et hop ! l'idée d'associer la fraise gariguette au roquefort est arrivée ! Et de fil en aiguille, sont nées les mini tartelettes salées au roquefort et à la fraise gariguette.
A défaut de gagner l'accès aux coulisses de la fabrication de l'Huile d'Olive Papillon et du Roquefort Papillon, j'aurais au moins gagné une nouvelle super recette pour égayer mes apéritifs !!! :-D

Et comme je suis dans ma phase "j'aime découvrir des anecdotes culinaires" (qui risque de durer très, très longtemps... vous êtes prévenus !) :
  1. Saviez-vous que le roquefort est l'emblème de la résistance des producteurs de fromages au lait cru face aux demandes répétées de généralisation de la pasteurisation du lait ? Cela aurait été un véritable gâchis pour le patrimoine fromager.
  2. Saviez-vous également que le roquefort était appliqué sur les plaies par les bergers afin d'éviter la gangrène ? Charlatanisme, dites-vous ? Que nenni ! Le roquefort contient du Penicillium qui est un antibiotique naturel. Les bergers sont forts, n'est-ce pas ? Tout ça avant la découverte officielle de la pénicilline par Alexander Fleming... Et pour information, la pénicilline est une toxine qui provient de la moisissure Penicillium.

Si je n'ai toujours pas réussi à vous convaincre de manger du roquefort, peut-être serez-vous au moins séduits par les jolies photos du carnet de recettes Le Roquefort et les enfants fourni gratuitement par Roquefort Papillon.
Moi, j'ai craqué sur les pingouins au roquefort !!!

Ingrédients (pour environ 40 mini tartelettes) :
  • 250 g. de farine,
  • 125 g. de beurre mou,
  • 1 cuillerée à café rase de sel fin,
  • 1,5 cuillerée à soupe rase de feuilles d'estragon finement ciselée,
  • 125 mL d'eau fraîche,
  • 150 g. de roquefort,
  • 250 g. de mascarpone,
  • 1 barquette de fraises gariguette,
  • poivre noir du moulin.


Préparation de la pâte brisée salée à l'estragon :
*************************************************
Dans un grand saladier, mélangez à la main la farine, le sel et le beurre mou jusqu'à obtenir la consistance d'un sable grossier.
Ajoutez l'estragon et mélangez à la main.
Ajoutez l'eau fraîche, et mélangez rapidement du bout des doigts jusqu'à obtenir une pâte homogène. Ne la travaillez pas trop si vous ne voulez pas obtenir une pâte élastique...

Filmez la pâte brisée et laissez-la reposer 2h au réfrigérateur. Elle peut reposer 30 minutes seulement, mais ce sera moins gourmand.


Cuisson de la pâte brisée :
**********************
Préchauffez le four à 180°C.

Foncez la pâte dans des moules à mini tartelettes. Si comme moi, vous n'en avez pas, vous pouvez vous en sortir en utilisant des moules à muffins en silicone. Pour cela, repliez les bords vers l'extérieur jusqu'à toucher le plan de travail, et vous voilà propriétaires de moules à mini tartelettes réversibles !

Pour éviter que les bords glissent vers le fond des moules pendant la cuisson, faites des petites entailles en biais sur le bord des moules à l'aide de la lame d'un couteau à l'envers (avec la partie non tranchante).

Faites cuire durant 15 minutes environ.
Retirez du four après cuisson, et laissez refroidir à température ambiante.


Préparation de la garniture au roquefort :
**********************************
Faites fondre doucement le roquefort soit dans une petite casserole, soit dans un bol au micro-onde (30 secondes à 850W suffisent).

Aérez le mascarpone au fouet électrique pendant 1 minute.

Lorsque le roquefort fondu a suffisamment refroidi (il doit être à peine tiède), ajoutez-le au mascarpone, et continuez à aérer durant 2 minutes.


Dressage des mini tartelettes :
**************************
Remplissez les fonds des mini tartelettes avec la crème au roquefort.
Laissez refroidir idéalement durant 30 minutes au réfrigérateur. Il y en a qui ont préféré que ce soit servi à température ambiante.

Coupez en biais les fraises pour obtenir des lamelles d'environ 1 à 2 mm d'épaisseur.
Disposez quelques lamelles de fraises gariguette sur chaque mini tartelette.
Poivrez légèrement.

Dégustez aussitôt.

dimanche 1 avril 2012

Massepain ou pâte d'amande ?

Mazapán


Comme vous l'aurez compris, je suis dans la vague espagnole en ce moment. :-p
Après être entrée dans la boutique Casa Mira à Madrid pour m'acheter du turon fait maison (délicieux d'après un guide touristique que j'ai acheté), j'en suis ressortie avec bien entendu du turon (effectivement exquis !!! hmmm...), mais également tout un assortiment de "mazapanes" que je ne connaissais pas du tout.

Ce jour-là, il y en avait :
  • aux fruits confits (je n'ai pas du tout aimé car trop sucré : à la limite de l'écoeurant pour moi),
  • à la noix de coco râpée et amande (pas mal),
  • à l'amande (classique et bon),
  • à la cacahuète (si gras que c'est enveloppé dans un sachet en plastique à part, mais si bon...),
  • à la noisette torréfiée (le meilleur !!!).
L'accueil était loin d'être chaleureux quand on n'est pas hispanophone, mais bon... le turon et le mazapán à la noisette torréfiée valaient vraiment le détour !

Je connaissais le mot massepain, et je me suis dit que ce doit être la traduction française de mazapán justement. Mais quelle en est la composition exacte, je n'en sais trop rien.

Après une rapide recherche sur internet, la version classique est composée d'amande en poudre et de sucre glace, avec un peu d'eau pour faciliter la liaison.
Ok... me suis-je dit. Mais quelle est la différence avec la pâte d'amande dans ce cas-là ??? A priori, aucune.
Si quelqu'un peut me le confirmer, ce serait sympa. ;-)
Après avoir goûté à la version "passage au four juste pour être doré", je dirais que le massepain est de la pâte d'amande passée au four. En effet, cela a une texture de pain dense, "en masse" quoi. Du coup, la prochaine fois, afin de conserver un coeur moelleux, je ferai des mazapanes d'une épaisseur d'au moins 2 cm, car 1 cm, c'est "mastoc" à la dégustation !

Après, il y a des variantes en termes de parfums et de proportions entre l'amande et le sucre qui diffèrent selon les habitudes des uns et des autres. Il y en a qui ajoutent du blanc d'oeuf voire du jaune d'oeuf, puis font cuire au four tel un gâteau.
De ce que j'ai goûté, pour moi il n'y a pas ni blanc ni jaune d'oeuf. Après, je peux me tromper.

En tout cas, c'est vraiment très facile et très rapide à faire (pas de cuisson dans la version simple).
Si vous voulez faire des petites bouchées, vous pouvez ensuite les faire dorer rapidement au four. Vous pouvez bien sûr en faire à n'importe quel moment de l'année et non uniquement pour Noël comme c'est traditionnellement le cas en Espagne.
Amusez-vous bien avec cette pâte à modeler gourmande ! ;-)

Ingrédients :
  • 100 g. d'amande en poudre,
  • 50 g. de sucre glace,
  • 1 petite pincée de sel fin,
  • 1 cuillerée à café d'eau de fleur d'oranger,
  • 1 cuillerée à soupe d'eau,
  • 1 cuillerée à café de sucre en poudre,
  • 1 cuillerée à soupe de lait.

Dans un petit saladier, versez la poudre d'amande, le sucre glace, le sel, l'eau de fleur d'oranger et l'eau.
Mélangez à la main jusqu'à obtenir une pâte homogène et lisse (entre 5 et 10 minutes). Si vous ne travaillez pas suffisamment votre pâte, elle sera granuleuse. Ensuite tout dépend de ce que vous voulez obtenir, car autant la version de Casa Mira à base d'amande uniquement était souple et lisse, la version à base de noisette était granuleuse et cassante (et délicieuse !!!).

Formez une boule avec la pâte.
Enveloppez-la dans un film étirable, puis laissez-là reposer 1h au frais (mais pas au réfrigérateur).

Donnez la forme que vous voulez à vos bouchées.

Préchauffez le grill du four à 200°C.

Dans un petit récipient, mélangez le sucre en poudre avec le lait.

A l'aide d'un pinceau réservé à la cuisine, badigeonnez rapidement le dessus des bouchées avec ce mélange lait-sucre.

Enfournez et faites dorer les bouchées à votre convenance.
Sortez-les ensuite du four, et laissez-les refroidir complètement avant de les déguster.
Cette recette donne un mazapán sucré comme il le faut pour moi (suffisamment sucré mais pas trop). Si vous voulez un goût plus sucré, vous pouvez augmenter la quantité de sucre glace jusqu'à un tant pour tant (c'est-à-dire le même poids en sucre glace que d'amande en poudre).

Ratings and Recommendations by outbrain