lundi 30 juin 2014

Une recette digne de mère-grand' ! #2

Riz au lait

La recette de riz au lait digne de mère-grand', je la cherchais depuis belle lurette.
J'ai testé, adapté, re-proportionné, et rien n'y faisait, toujours pas la bonne recette (en même temps, je n'en fais guère souvent...).

Mais j'y étais presque lors de mon avant-dernier test. La texture était parfaite mais le goût sucré en bouche ne me convenait pas : l'impression de sucré en bouche paraissait "triste", et avec un peu de sucre en plus, cela devenait déjà trop sucré pour moi.
Eh oui, je n'ai pas changé : j'aime le sucré mais en petite quantité (sauf les fruits :-p), et surtout le peu sucré mais suffisamment sucré. (Oui, avant de trouver un pâtissier qui me convienne, c'était un peu compliqué... d'où je faisais moi-même pratiquement toutes les pâtisseries à une époque. Comme j'ai un MOF pâtissier à côté de chez moi depuis quelques années, cela aide à répondre à mes exigences sans que je lui demande quoi que ce soit de particulier. Comme quoi je ne demandais pas la lune... :-D)

Il aura quand même fallu que je mange du riz au lait La Laitière avant de comprendre ce que je recherchais : un riz au lait avec un riz peu sucré et une crème plus sucré que le riz.
Solution ? Ajouter le sucre à la fin de la cuisson pour que le riz ne s'imprègne pas (ou très peu) de sucre et que seule la crème soit suffisamment sucrée. Tadaaaaaaa...

Voilà donc une nouvelle recette à rajouter dans ma très courte liste de recettes dignes de mère-grand' (très courte car il n'y avait jusqu'alors uniquement la recette de gigolettes de lapin à la moutarde à l'ancienne, sans compter qu'il faut être VIP pour pouvoir y entrer... hihihi...).

Par ailleurs, vous l'aurez compris : si vous aimez les sucreries, ajoutez 10 à 20 g. de sucre en plus ;-)
A vos fourneaux à présent pour vivre un moment merveilleux et délicat lors de la dégustation de cet onctueux riz au lait.


Ingrédients (pour 4-5 personnes) :
  • 1 L. de lait entier,
  • 1 gousse de vanille,
  • 125 g. de riz rond,
  • 30 g. de sucre en poudre.

Versez le lait dans une casserole (idéalement, de manière à remplir la moitié de la casserole).

Fendez la gousse de vanille en deux.
Récupérez les graines en grattant l'intérieur de la gousse à l'aide de la lame d'un couteau.

Sur feu moyen, chauffez le lait avec les graines et la gousse de vanille évidée.
A la première ébullition, retirez la casserole du feu.
Laissez infuser la vanille pendant environ 15 min.

Versez le riz dans la casserole.
Sur feu doux (3 sur 16 avec ma plaque d'induction), faites cuire le riz pendant 1h.
Remuez doucement le riz environ toutes les 10-15 min à l'aide d'une spatule, en grattant le fond de la casserole afin d'éviter que le riz adhère au fond et brûle.

A la fin de la cuisson, versez le sucre et mélangez délicatement afin de bien répartir le sucre dans le riz au lait.

Servez tiède ou froid.
Excellente dégustation et fondez de plaisir ! ;-)

samedi 28 juin 2014

Retour vers le futur...

... ou petit retour sur le passé ?

Comme vous avez pu le constater, j'ai été absente de mon blog durant un certain grand nombre de mois. De quoi tuer la fréquentation de mon blog, me disaient certains.
Pourtant, à ma grande surprise, mon blog était de plus en plus visité jusqu'au printemps dernier.
C'est aussi pour cela que j'avais essayé timidement un retour à plusieurs reprises, mais sans grand succès.
Je me rappelle encore des conditions dans lesquelles j'avais écrit ma recette de la tour dorée de poisson pané et frites maison... J'en avais les larmes aux yeux, non de bonheur mais de mal-être. Une véritable torture, vous n'imaginez même pas !

Comment est-ce possible ? Et pourquoi se faire autant de mal jusqu'à retenir ses larmes pour finir d'écrire un article sur son propre blog ???
Eh bien, je voulais atteindre un objectif que je m'étais fixée car j'étais (enfin) en pleine phase de reconstruction...

Faciale ? Non... hihihi... reconstruction psychologique.

Devenue zinzin ?
Euh... cela me paraît un peu fort, mais c'est possible sachant que j'ai fini par être un "légume" pendant deux mois et demi (18 à 20h de sommeil par jour, et si je n'avais pas à satisfaire mes besoins premiers et si je n'essayais pas de me retenir de m'endormir ne serait-ce que pour répondre aux appels des gentilles personnes qui ont pris le temps de prendre régulièrement de mes nouvelles, je pense que j'aurais dormi plus encore...) et que je ne savais pas comment réagir et m'en sortir, si ce n'est en dormant car mon corps en avait besoin. Bon ok, mon corps avait complètement décrocher pour me préserver. Et ce, inconsciemment.

Burn-out ???
Exactement. Je travaillais trop, je m'en rendais bien compte. Avertissement après avertissement sur la trop grande ampleur du travail pour ma petite personne, ma hiérarchie a préféré faire la sourde et l'aveugle (la chauve-souris, quoi.. mais Batman vient en aide aux plus faibles, au moins !). La crise a bon dos depuis plusieurs années dans le domaine dans lequel je travaillais, et à force de tirer sur la corde, cela a fini par craquer. Et encore, je me dis que j'ai eu de la chance, car j'ai évité la case hôpital. Burn-out... ah... le gros mot... C'est tabou car il ne faut surtout pas que cela arrive.

Bah, cela n'arrive pas aux jeunes.
Eh si ! En analysant mon cas, cela a commencé au bout d'à peine deux ans de travail !
J'avais posé deux semaines de vacances fin février 2007. J'étais rentrée à 5h un samedi matin pour cause de travail (non, pas en tant que madame des boulevards !! hihihi...), et c'était justement mon premier jour de vacances. J'ai ensuite dormi durant pratiquement cinq jours d'affilée...

En parler ouvertement à présent, c'est que cela va mieux ?
Viiiiiiiiiiiiiiiii !!!! :-D
Bon, j'avoue que tout n'est pas revenu à la normale pour le moment (je n'ai pas encore récupéré mon sens de l'orientation et surtout de l'organisation, autant dire que c'est régulièrement le souk chez moi...). Mais ce n'est déjà pas si mal. Un énoooooooooooooorme pas a été fait !!! (bon, pas jusqu'à la lune, il ne faut pas trop rêvé non plus ! hihihi...)

Des projets pour l'avenir ?
Vi. Mais c'est encore brouillon. Une idée parmi d'autres est de passer le CAP Pâtisserie en mai-juin 2015.

Bon, plus sérieusement, à quand le retour des recettes ??? Car les confessions intimes...
Hihihi... c'est pour très, très bientôt. J'en ai plein en stock. Ok, j'en ai perdues plein également durant la période où je n'arrivais plus du tout à toucher un clavier et me tenir devant un écran d'ordinateur, mais ce n'est que pour mieux les recréer ;-)
Il devrait commencer à y avoir du nouveau d'ici 24h ou 48h avec au moins une nouvelle recette par semaine.

Youpiiiii !!!
Merci, merci aux fous courageux d'avoir lu jusqu'ici (hihihi...). Bon retour pour les uns, et bienvenue pour les autres sur mon blog culinaire Lovkooking ! :-)

Ratings and Recommendations by outbrain