dimanche 16 janvier 2011

Saucisson au chocolat


Un saucisson au chocolat ? Qu'est-ce ???
Du porc mélangé avec du cacao ou chocolat !?
Que nenni !
C'est juste une sucrerie à base de chocolat noir... roulée dans du sucre glace pour donner l'illusion d'avoir un saucisson du charcutier. ;-)
Rassurés et prêts pour la dégustation ? :-D

Ingrédients (pour 4 saucissons d'environ 20 cm de longueur) :
  • 250 g. de chocolat noir pâtissier Lindt,
  • 100 g. de beurre demi-sel,
  • 1 paquet de biscuits Pim's à l'orange (soit 12 biscuits),
  • 150 g. de noisettes grossièrement concassées,
  • 100 g. de raisins secs blonds,
  • 3 cuillerées à soupe de sucre glace.

Faites fondre le beurre et le chocolat noir au bain-marie.
A l'aide d'une spatule, remuez de temps à autre pour obtenir un mélange homogène.

Découpez les biscuits en bâtonnets d'environ 5 mm. de largeur.
Ajoutez les bâtonnets, les noisettes concassées et les raisins secs dans le chocolat-beurre fondu.
Mélangez délicatement.

Laissez suffisamment refroidir à température ambiante de manière à pouvoir former quatre rondins bien compacts en forme de saucisson.

Finissez de les faire refroidir au réfrigérateur en ayant pris soin de les couvrir de papier aluminium.

Une fois bien durcis, roulez-les un à un dans le sucre glace.

Vous voilà prêts pour jouer un tour d'illusion culinaire !

Aimé ou pas aimé une recette ? Ou besoin de précisions concernant une étape de réalisation ?
N'hésitez pas à vous exprimer en laissant des commentaires sur mon blog ! ;-)

mardi 11 janvier 2011

Tendres orangettes


Comment ça, la recette des orangettes ?? Alors qu'il manque encore celles du saucisson au chocolat et de la pâte de fruit à l'orange et à la vanille !?
Eh bien... tout simplement parce que la pâte de fruit est justement obtenue par réduction du sirop de confisage des orangettes...

D'ailleurs, concernant le sirop, je l'ai préparé une semaine à l'avance histoire qu'il soit bien arômatisé...
Et les zestes confits d'orange sont à préparer la veille du jour de la dégustation !
Eh oui... encore une épreuve de patience !!!
Mais je vous assure, cela en vaut la peine !

Ingrédients :
Pour le sirop (à préparer une semaine à l'avance) :
  • 900 mL d'eau,
  • 400 g. de sucre en poudre, 
  • 4 cuillerées à soupe de jus de citron,
  • 1 gousse de vanille,
  • 1 étoile badiane,
  • 10 grains de poivre noir concassés,
  • 100 mL de jus d'orange (à ajouter au bout d'une semaine).
Pour les orangettes :
  • 6 grosses oranges ou 8 petites oranges bio,
  • sirop de confisage,
  • 300 g. de chocolat noir de dégustation Lindt à 65%.

Préparez le sirop dans une casserole en y mettant l'eau, le sucre en poudre, le jus de citron, la badiane, les grains de poivre concassés, la gousse de vanille fendue en deux et ses graines après les avoir grattées.
Sur feu doux, portez à ébullition ce mélange. Laissez bouillir durant 5 min., puis laissez refroidir la casserole hors du feu.
Lorsque c'est suffisamment refroidi, couvrez la casserole et réservez au réfrigérateur durant 1 semaine. 

A présent, les zestes d'orange confits !

Lavez soigneusement les oranges, et séchez-les en les essuyant bien.
Coupez les deux extrémités, puis en quatre chaque orange.
A l'aide d'un couteau bien aiguisé, récupérez l'écorce de chaque quartier en laissant un peu plus de 5 mm. d'épaisseur de pulpe.
Avec la pulpe restante, récupérez 100 mL de jus.

Dans une grande casserole d'eau bouillante, plongez-y les écorces et lorsque l'ébullition reprend, comptez 2 minutes avant de les égoutter et de les rafraîchir dans de l'eau froide.
Répétez cette opération deux fois encore afin d'ôtez un maximum d'amertume.
J'utilise deux grandes casseroles d'eau bouillante pour cette étape : une fois que j'ai fait bouillir, égoutter et rafraîchir une première fois les écorces, je remets de l'eau à bouillir dans la première casserole, puis je plonge les écorces dans la deuxième casserole d'eau bouillante. Après 2 min. de reprise de l'ébullition, j'égoutte et rafraîchis à nouveau les zestes, puis les plonge pour une troisième fois dans la casserole d'eau bouillante d'eau restante.
Après, vous l'aurez compris, j'égoutte et rafraîchis pour la dernière fois les zestes d'oranges ;-)

Sortez du réfrigérateur le sirop de confisage préparé la semaine précédente.
Ajoutez-y 100 mL de jus d'orange pressé que vous avez précédemment récupéré.
Sur feu doux, portez à ébullition durant 2 min., puis plongez les écorces d'orange blanchies.
Couvrez la casserole aux 3/4.
Laissez mijoter pendant 1h30 à très petits frémissements.
Laissez ensuite refroidir le tout hors du feu.
Versez ensuite les zestes et le sirop dans un saladier.
Couvrez le saladier et réservez au réfrigérateur pendant 24h.

Arrive enfin le jour de la dégustation !
Mais encore un peu de patience...

Préchauffez le four à 50°C.

Égouttez les écorces d'orange confits.
Coupez-les en lanières d'environ 5 mm. de largeur,  puis répartissez-les sur 2-3 plaques de cuisson.
Enfournez chaque plaque durant 15 min. afin de les sécher un peu.

Pendant ce temps-là, faites tempérer le chocolat afin d'avoir un enrobage lisse et brillant (la lumière n'est pas terrible sur la photo...).
Pour cela, hachez au couteau-scie le chocolat noir, puis faites-en fondre les 2/3 au bain-marie jusqu'à atteindre une température de 45-50°C.
En-dehors du bain-marie, ajoutez le tiers de chocolat noir restant de manière à abaisser la température à 27-28°C.
Remettez le chocolat au bain-marie pour faire remonter la température à 31-32°C. Maintenez le chocolat noir fondu à cette température.

A l'aide d'une fourchette, trempez un à un les zestes confits d'orange, puis égouttez-les un à un avant de les laisser refroidir sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.
Si la température ambiante est trop élevée, faites refroidir la plaque au réfrigérateur.

Après cette longue attente... bonne dégustation !!!

mardi 4 janvier 2011

Lebkuchen

Mon petit bonhomme en... pain d'épices

Tout d'abord, excellente et heureuse année 2011 !

Pour les bonnes résolutions... eh bien, parmi tant d'autres (auxquelles je n'ai pas encore réfléchies), je tiens à mettre à jour mon blog autant que possible ! (eh oui, déjà plein de recettes en retard... vous ne pouvez même pas imaginer à quel point !)

Depuis Shrek, qui ne connaît pas Ti' Biscuit ??
Et qui n'a pas eu envie de lui mordre une patte ? (bon pour d'autres, la tête a priori...)
Grande enfant que je suis, je ne me suis pas fait prier à la fin de l'année 2010 pour en faire plein plein plein...

Voici donc ma recette de Lebkuchen pour confectionner ces petits bonshommes en pain d'épices à l'aide d'emporte-pièces :

Ajout du 17/12/2012 :
Ces Ti' Biscuits sont encore meilleurs lorsqu'ils sont cuits juste comme il faut, c'est-à-dire quand ils sont encore moelleux.
Un peu trop cuit, cela ressemble à un (bon) biscuit sec. Et pas assez cuit, le bonhomme ne se laisse pas manipuler facilement (et n'est pas très digeste, je pense).
En fait, pour la première fournée, dès que les bords commencent légèrement à colorer, retirez la plaque immédiatement du four.
Pour les fournées suivantes (en supposant que l'épaisseur de vos bonshommes reste constante), retirez la plaque une minute plus tôt que pour la première fournée, et ce sera (pumper)nickel !!! ;-)


Ingrédients :
Pour la pâte :
  • 2 œufs, 
  • 100 g. de sucre cassonade,
  • 1 sachet de sucre vanillé,
  • 250 g. de miel,
  • 100 g. de beurre demi-sel,
  • 15 g. de cannelle en poudre,
  • 1 cuillerée à café de clou de girofle moulu,
  • 1 cuillerée à café de noix de muscade râpé,
  • 1 cuillerée à café de gingembre en poudre,
  • 1 cuillerée à soupe de cacao en poudre non sucré,
  • 1 citron jaune (jus + zeste),
  • 2 cuillerées à soupe de Grand Marnier,
  • 500 g. de farine,
  • 1 paquet de levure chimique Alsa. 
Pour le glaçage royal : 
  • 250 g. de sucre glace,
  • 1 blanc d'œuf,
  • 1 demi-citron jaune.

Dans un saladier, battez les oeufs avec les sucres.
Ajoutez le miel (faites-le chauffer doucement et rapidement au micro-onde s'il n'est pas assez liquide), le beurre fondu (il ne doit pas être trop chaud afin de ne pas cuire les oeufs !), les épices, le cacao, le citron (jus et zeste) et le Grand Marnier.
Battez de façon à obtenir un mélange homogène.
A l'aide d'une spatule, incorporez petit à petit la farine et la levure en les tamisant.
Laissez reposer la pâte toute une nuit (dans votre four éteint et refroidi par exemple).

Le lendemain, préchauffez le four à 180°C.
Étalez la pâte sur une épaisseur de 5 mm. environ, puis découpez des petits bonshommes à l'emporte-pièce et déposez-les sur une plaque recouverte de papier sulfurisé (inutile de beurrer la plaque). Bien entendu, plusieurs fournées sont nécessaires ;-)
Enfournez pendant environ 15 min (les Lebkuchen doivent rester moelleux).
Lorsque les Lebkuchen ont suffisamment refroidi, il est très facile de les décoller de la plaque.
En tout cas, laissez-les bien refroidir avant de les glacer.

Pour le glaçage royal, rien de plus aisé :
Dans un petit saladier, mélangez le sucre glace avec le blanc d'œuf à l'aide d'une spatule.
Ajoutez ensuite la moitié du jus de votre demi-citron.
Mélangez à nouveau.
Ajoutez ensuite petit à petit le restant du jus de citron tout en remuant jusqu'à obtenir la consistance désirée pour le glaçage.
Je ne peux pas vous donner les quantités exactes étant donné que tout dépend du poids de votre blanc d'œuf et du fait si votre citron est plus ou moins juteux...

Amusez-vous bien à faire ces Lebkuchen, puis régalez-vous bien avec !
Ils se conservent très bien dans du papier aluminium.
Ceux rangés dans une boîte métallique se sont ramollis... mais peut-être est-ce  dû à la cohabitation avec les anis bredele qui ne leur a pas plu ? En tout cas, pour ces derniers... pas de souci !

Ratings and Recommendations by outbrain